Mea Culpa (et agrega culpa aussi)

L'agreg' est une grosse bête chronophage et insatiable.

Voilà, tout est dit, voilà pourquoi (Pourquoi, pourquoi, pourquoiiii?) ce silence.

Le cœur du blog s'est ralenti, de plus en plus, jusqu'à n'émettre que de faibles battements, telle une marmotte hypothermique en hibernation, lassée des suites de métaphores pour exprimer mon désarroi à expliquer pourquoi j'étais pas là alors que c'est moi qui décide d'abord hé.

Voilà voilà.

On va donc faire comme si on avait rien vu, et consacrer un peu plus de temps à ce blog, au milieu de la préparation des oraux de cette satanée agreg', accrochée à moi, comme une tique à son scout.

Genre, j'ai plus le temps de dessiner, c'était un loisir, et maintenant, j'en ai simplement plus le temps, et l'envie s'est estompée, pour l'instant j'espère. Mais j'ai envie d'écrire, de déblatérer, d'ouvrir ma gueule, de dire des conneries. Bref, j'ai envie d'être un blogueur de plus. Alors le dessin, pas de retour pour tout de suite, mais un paquet de projets, liés à la BD, au comics etc. bref, vous verrez.

Pardon pour c'préambule foutraille.



samedi 17 mai 2014

17 Mai, journée mondiale de lutte contre l'homophobie

Tout est dans le titre. Aujourd'hui, journée mondiale de lutte contre l'homophobie.
J'ai trop de boulot, j'ai pas vraiment le temps, et ça me prendrait un temps fou de vous dire tout ce qui me tord le coeur et l'esprit. Alors voilà.

Vous me direz, c'est plus nécessaire comme journée ça, les gens ont compris !. Ah ben oui, depuis que le mariage est passé, j'oubliais, l'homophobie a disparu. Pfiout, plus de méchants gens qui cassent du trans, du pédé et de la gouine à tour de bras, de bottes et de chapelet. Ca n'existe plus. Vous avez bougé vos fesses à une manif, et maintenant, VOILA, la BA est faite.

Figurez-vous que ça existe encore, que c'est pire. Depuis un an la parole criarde et râpeuse de l'homophobie, cinglante comme un couteau, se répand, on lui laisse du terrain, sous couvert de "dialogue". Les chaînes d'info les invitent, leur donne la parole, on les reçoit à l’Élysée, on les écoute, et eux cherchent le "dialogue" à coups de "SAUVONS LA CIVILISATION DE NOS GRANDS PERES TUDIEU". 


Moi j'entends pas de dialogue, j'entends pas de compréhension, quand j'ai peur dans la rue. Quand j'ai peur de prendre sa main, quand j'ai peur qu'un regard me fasse frissonner. Que ce soit un mec, une fille, un jeune, une vieille, un noir, un blanc, un beur, un handicapé, une institutrice ou un conducteur de travaux, une dentiste, ou un fleuriste. Vous savez ce que ça fait d'être jugé, sûrement. Et d'être condamné par un regard ? D'être ramené à un stéréotype? A une image dégueulasse que les gens mûrissent dans leur cervelle étriquée, nourrie aux 24 images secondes, à BFM en boucle qui déverse les flots d'abominations de Christine Boutin, papesse Jeanne de l'obscurantisme et de la haine à poil dur ? 


Tous les jours je fais attention, tous les jours je me demande si cette rue est assez ouverte d'esprit pour déposer un baiser sur sa joue. Je me justifie, je dis "mais c'est pas grave, t'as le droit à tes opinions, toi qui me regarde de travers, de toute façon, t'as tes potes avec toi, nous on est deux, c'est sûrement de notre faute, voilà je lui lâche la main, sois content, sois rassuré, je ne suis plus une gêne, plus une nuisance. Mais en moins d'une seconde j'ai honte de moi". Je courbe l'échine devant des regards, je ne suis même pas sûr qu'on nous regarderait - sûrement pas même - mais tout pourrait arriver. Pour une caresse.

Alors, tu sais quoi ? Pour ce 17 Mai, si t'entends un de tes potes qui dit en rigolant "PD va", ou "t'as une force de tafiole", ou "t'es maquillée comme un trans" ou "vous êtes tellement proches, on dirait des gouines", sois gentil, remballe ton sourire gêné, laisse pas passer ça, remballe-le/la. Rappelle à ton/ta pote, que c'est pas drôle, que ça fait souffrir, que ça torture de l'intérieur. Parce que, oui, ça fait mal. 


Et tu peux aller voir le blog de Silver aussi: http://silverblogbd.blogspot.fr/2014/05/17-mai-2014.html
il parle bien, il parle juste, et avec lui y'a Mawy et Ganimo, alors t'as vraiment intérêt à y aller.


Ah, et va là aussi, http://www.projet17mai.com : des images, des BDs, de la tolérance. Il fait beau dehors et dans ton écran en même temps.